Homeaux Sources de la Drôme
La Motte Chalancon

portail‹ Pays Diois
 Retour

La Faune

Les rapaces sont bien représentés avec encore des couples d’aigles royaux et de grands ducs, le circaète Jean Leblanc, le milan noir, la buse, l’épervier, la chouette hulotte, plus rarement la chouette-cheveche et la chouette de Tengmalm…

 

Depuis quelques années, les vautours (fauves, moines) ont bénéficié d’une réintroduction dans les gorges de l’Eygues, on peut les découvrir en grand nombre ainsi que le vautour percnoptère venu les rejoindre et les observer grâce à l’association « Vautours en Baronnies » de Rémuzat. Le grand corbeau souvent les accompagne.

 

Au niveau du gibier, Les chamois fréquentent les pentes et les éboulis, le chevreuil et le cerf sont de retour et de nombreux sangliers font la joie des chasseurs, lapins et lièvres étant devenus moins abondants.

 


Parmi les mammifères on a aussi le renard, le putois, le blaireau, la fouine, la martre… On peut s’attendre aussi à la présence occasionnelle ou au retour de grands prédateurs comme le loup et le lynx.

 

Notons la présence de la perdrix rouge, de la grive, du merle et de la bécasse.

 

Le plan d’eau du Pas des Ondes attire des oiseaux migrateurs (haltes migratoires) comme les canards, les échasses, les sarcelles, les aigrettes, mais aussi le martin pêcheur, le héron cendré, le cincle plongeur.

 

Les castors ont colonisé nos rivières, on pourra les observer, du moins leurs traces car ce sont des animaux plutôt nocturnes. Il est conseillé pour cela de participer aux sorties découverte organisées par les accompagnateurs.

 

Parmi les reptiles, à part les couleuvres dont la couleuvre à collier et la couleuvre vipérine qu’il ne faut pas confondre avec la vipère aspic dangereuse, présente aussi, mais qui hante plutôt les quartiers pierreux, on pourra observer aussi les lézards : lézard des murailles et lézard vert.

 

Pour les insectes nous citerons de nombreux coléoptères, les papillons, les guêpes et les frelons, les cigales, l'ascalaphe, les sauterelles, les mantes religieuses, les criquets, les grillons et la rarissime magicienne dentelée (sagapedo).

 

 

Textes de Robert LAUDET, photo de Michel MUNIER

 

Sources : www.lamottechalacon.com

Beaucoup d'endroits sont encore sauvages,
ce qui permet aux animaux de vivre en toute tranquillité.

Donc si vous en croisez, observez-les à distance
mais ne tentez-pas de les approcher de trop près,
pour leur tranquilité et pour permettre
à d'autres de pouvoir profiter du spectacle.